Coyah : Une dispute vire au drame dans une boulangerie

Coyah : Une dispute vire au drame dans une boulangerie

Les crimes de sang se multiplient en Guinée. Dans la nuit du samedi 15 au dimanche 16 juin, Alpha Amadou Diallo, apprenti boulanger, la trentaine, a succombé à ses blessures à Coyah, ville située à 50 km à l’Est de Conakry. Selon les témoignages, la victime a reçu des coups de poignard dans le dos, suite à une bagarre dans une boulangerie entre 22h et 23h.

Selon un témoin qui n’a pas voulu s'épancher dans ses explications, tout serait parti d’une dispute qu’Alpha Amadou Diallo a eue avec son bourreau. Surexcité, ce dernier s’est précipité pour passer à l’acte. Il a poignardé Alpha Amadou Diallo par deux coups dans le dos et un autre sur le bras. Quand sa victime a crié, le présumé auteur du crime a pris la poudre d’escampette. Le tenancier de la boulangerie aurait été témoin du début de la dispute, quand il est allé acheter des ingrédients à mélanger dans la patte de farine en préparation. Ayant été alerté par des riverains, il aurait accouru pour conduire son apprenti tout ensanglanté et enduit de la farine au centre de santé de Coyah. Mais Alpha Amadou Diallo décédera peu avant de bénéficier des premiers soins.

La famille d’Alpha Amadou Diallo, informée dès les premières heures de la matinée du dimanche 16 juin, s’est transportée à Coyah, pour apprendre davantage du drame, récupérer le corps et demander que justice soit faite. Un procureur de la république près le tribunal de première instance de Coyah a exigé qu’une autopsie soit faite par un médecin légiste, pour déterminer la cause du décès du jeune, ressortissant de la Sous-préfecture de Dogomet, dans la préfecture de Dabola. Faute de chambre froide digne de nom à Coyah, le corps a été transporté à la morgue de l’hôpital Ignace Deen, dans l’après-midi du dimanche. Les résultats de l’autopsie sont attendus le mercredi, 19 juin, selon le médecin légiste, cité par la famille du défunt.

Ce lundi à 14h, au moment où Alpha Amadou Diallo regagnait le cimetière de Kameroun, (commune de Dixinn), sa famille a appris que le présumé criminel en cavale a été mis aux arrêts et est à la disposition des services de sécurité pour des fins d’enquête. La justice a du pain sur la planche.

Le meurtre d’Alpha Amadou Diallo survient au moment où un autre cas de crime passionnel défraie la chronique à Conakry. Mory Nabé, présumé assassin de Fatoumata Tounkara qu’il a épousé depuis 6 ans, est mis aux arrêts ce 17 juin. Il est accusé d’avoir tué sa femme (depuis le 4 juin) qu’il soupçonnait d’avoir des relations extraconjugales.

Lébéré Baldé

Dernière modification lelundi, 17 juin 2019 17:44
Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Octobre 2019 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31