Industries et PME en Guinée : Tibou Kamara fait le bilan

Le ministre de l’Industrie et des PME était devant la presse ce lundi, à Conakry. Comme ses pairs, il a exposé le bilan de son département depuis 2011. Il a rappelé que le gouvernement a adopté un nouveau code des investissements et de ses textes d’application, puis adopté des stratégies sectorielles, notamment la politique nationale des PME, la charte nationale des PME, la politique nationale qualité etc. Dans l’industrie métallique, il n’y avait que 3 avant 2010 contre 9 maintenant. Une industrie de ciment avant 2010 contre 5 actuellement. Une industrie plastique avant 2010 contre 6 actu et 1 savonnerie avant 2010 contre 4 actu. Ajouter 730 dirigeants de PME de femmes et de jeunes en gestion d’entreprise, production et commercialisation, teinture, saponification, transformation de fruits et légumes et de Karité. La création d’un répertoire de 1 500 PME identifiées dans divers secteurs économiques, la construction du Centre de documentation en propriété intellectuelle, 19 brevets d’invention délivrés dont deux primés en or. La labélisation du café Ziama, de l’ananas baronne de Friguiagbé et de Manferinyah. 700 normes guinéennes élaborées dans les domaines de l’agroalimentaire, du génie civil/BPT et de l’environnement dont 65 homologués et 25 harmonisé au niveau CEDEAO. Institutionnalisation du Prix guinéen de qualité.
Toutes ces résultats ont « amélioré le climat des affaires ayant pour conséquence l’amélioration du classement de la Guinée au Doing Business (182è en 2012, 152è en 2017), la sécurisation juridique des zones industrielles (Massayah, Kouriah, Fandjé, Kamsar, Boké..). 279 entreprises admises au bénéfice du nouveau Code d’investissement pour une projection d’investissement de 28 000 milliards de francs guinéens et la création de 21 500 emplois. Arrêt des importations de farine et de ciments, importation de plastique et peinture).
Dans les perspectives, il annonce la promotion du partenariat public-privé, l’aménagement et l’exploitation des parcs industriels ainsi que le centre pilote de technologie industrielles, rendre opérationnel le Fonds de développement industriel et des PME, équiper le labo de l’Institut guinéen de normalisation et de météorologie, installer et exploiter la plateforme de barèmage des camions citernes etc.

Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Juillet 2020 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31