Examen d’entrée en 7eme année : « Les préparatifs vont bon train »

Examen d’entrée en 7eme année : « Les préparatifs vont bon train »

Le lundi, 18 juin, c’est la date annoncée pour le démarrage de l’examen d’entée en 7e année. Aux écoles primaires du centre (commune de Kaloum) et les Dabadins (commune de Dixinn), les préparatifs vont  bon train. Le premier établissement présente 262 candidats dont 135 filles et le second, 205 candidats dont 106 filles. Ali Diané, le directeur de l’école primaire du centre explique : « Les salles de classes sont déjà prêtes parce que j’ai reçu des informations de la DCE par rapport à ce qui doit être fait. Donc sur le plan organisationnel, nous sommes prêts. Tout ce qui reste, c’est le matériel qu’on doit envoyer ».

La décision du ministre de l’éducation nationale d’interdire les internats est toujours en vigueur. Ce qui fait que certains élèves et enseignants passent presque la moitié de la journée dans des séances de révisions. La dictée-questions, les mathématiques, les sciences d’observations, l’histoire, la géographie sont entre autres matières abordées durant ces séances. Une façon de mieux préparer  les candidats, selon Ablaye Mkia Soumah, enseignant et chef du groupe technique de l’école primaire les Dabadins. « Après avoir écoulé tout le programme, on revient encore sous forme de révision. On reprend tout ce qu’on a fait chapitre par chapitre. Nos candidats sont fin prêts pour affronter l’examen dès lundi » a déclaré l’enseignant.

 Aissatou Sow, candidate, parle des préparations dans son groupe de révision. « Nous récitons bien les leçons et en mathématiques. Les gens qui n’ont pas bien maîtrisé leurs cours passent au tableau pour corriger les devoirs. Hormis cela, on nous encourage chaque fois de ne pas avoir peur » avant de conclure qu’elle est prête à affronter les épreuves.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Juin 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30