Barry Asmaou

Barry Asmaou

Investir sur les femmes rurales

Travailleuses infatigables, elles cultivent la terre, élèvent du bétail, assurent les corvées d’eau et de ramassage de bois et prennent soin de leurs familles. Elles n’ont pas accès aux services sociaux de base, et constituent la catégorie de la population la plus affectée par la pauvreté et l’analphabétisme. Elles, ce sont les femmes rurales. Les 15, 16 et 17 octobre, ces femmes étaient célébrées à travers trois journées internationales. C’est respectivement la Journée internationale de la femme rurale, la Journée mondiale de l'alimentation, enfin la Journée internationale pour l'élimination de la pauvreté. Ces journées mettent en exergue le rôle et l’apport décisifs des femmes rurales dans la promotion de l’agriculture, l’amélioration de la sécurité alimentaire et l’élimination de la pauvreté en milieu rural.

Ah les femmes: Parole aux expertes !

La part des femmes intervenant dans les médias est largement inférieure à celle des hommes. Et quand elles sont invitées, pour la plupart du temps, c’est pour parler de sujets « féminins »: comme les violences faites aux femmes, les enfants, la famille, etc. L’absence de femmes sur les écrans alimente les stéréotypes et les inégalités. Lorsqu’on demande pourquoi les médias ne font pas recours aux femmes dans les émissions thématiques ou de débat, la réponse est quasiment la même à chaque fois : « Il n’y en a pas.»

Famine en Afrique : Triste spectacle !

"C'est la plus importante crise humanitaire depuis la Seconde guerre mondiale. » Selon le Secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, 20 millions de personnes sont menacées de famine, encourent le risque imminent de mourir, au Nigeria, en Somalie, au Soudan du Sud, au Yémen. Géographiquement, c'est loin de chez nous. Humainement c'est tout près de nous.

Education : Koundara se dote d'un nouveau collège sur fonds propres

Alors que nombre de délégations spéciales sont épinglées pour des scandales de détournement de fonds, celle de la commune de Koundara peut se vanter d'un bilan éclatant. Elle vient de mettre à la disposition de la communauté un bâtiment flambant neuf pour servir de collège.  

S'abonner à ce flux RSS

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Novembre 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30