Politique

Accord mouvance-opposition : L’UFR conteste

Un compromis à la dernière minute : L'opposition diffère sa marche

Affaire Paul Moussant et Cie : Ces révélations de l’ex DG de l’OGP

Affaire Cashew holding : Moussa Tiégboro et Cie devront encore attendre

Crise politique : L’opposition républicaine reporte sa marche

Affaire Paul Moussa Diawara et Cie : Le procès de nouveau renvoyé

Marche du 19 juillet prochain : La Petite Cellule Dalein se justifie

 

Après quelques mois de trêve, la ville de Cona-cris va renouer avec les manifestations politiques. A une plénière qu’elle a organisée hier vendredi 13 juillet, l’opposition respire-lacrymogène a annoncé une marche pacifique le 19 juillet prochain sur l’autoroute Fidel casse-trop. Histoire de protester une nouvelle fois contre la non résolution du contentieux électoral, né des sélections communales de février dernier, mais également la non application des autres points qui ont fait l’objet de débat entre le chef de l’Etat et le chef de pile de l’opposition en avril dernier. Une nouvelle loi sur la CENI a été certes adoptée in extremis par les dépités, mais la situation du fichier électoral, les enquêtes sur les assassinats des militants de cette opposition lors des manifs politiques et le dédommagement des familles des victimes patinent encore. La Petite Cellule et ses pairs trouvent que le pouvoir refuse de hâter les pas. Devant ses militants à l’Assemblée générale du parti ce samedi 14 juillet, le prési de l’UFDG a tenté d’expliquer la nécessité de battre à nouveau le pavé : « Nous menons un combat pour une solution juste et équitable dans le contentieux électoral. Non pas pour gagner un siège ou pour prendre le contrôle de quelques quartiers, mais pour lutter contre la fraude, contre le vol. Nous ne voulons plus que le vote des citoyens soit détourné ou annulé injustement pour donner des avantages à un parti, fut-il le parti présidentiel. Nous voulons une démocratie réelle pour notre pays dans laquelle les citoyens sont traités indépendamment de leur appartenance ethnique ou politique. Mais avec le gouvernement d’Alpha Condé ces valeurs sont bafouées ».

Pour faire fléchir le prési Alpha Grimpeur et son goubernement, la petite Cellule Dalein espère une mobilisation sans précédent : « L'échéance est arrivée on va sortir le jeudi prochain parce que le bilan est mince dans l'application des recommandations qui ont sanctionné ma rencontre avec le président de la république. La loi sur la CENI a été adoptée certes un peu au forceps. Elle n’est peut-être pas parfaite mais c’est loi et nous voulons que la nouvelle CENI organise les élections législatives. Il faut que notre manifestation soit sans précédent comme vous savez le faire. Nous allons emprunter le même itinéraire que les forces sociales le 10 juillet. Nous ne sommes pas loin de l’objectif, ce n’est pas le moment de fléchir. Il faut régler le contentieux pour installer tous les conseillers ». 

Le goubernement du Cas-sorry est confronté actuellement à une fronde des centrales syndicales et de la société civile contre l’augmentation des prix des produits pétroliers à la pompe. Mais le PM reste droit dans ses bottes, pas question de revenir sur la décision. Le chef de pile dénonce l’entêtement des autorités : « Ils ne veulent pas des élections transparentes parce qu’ils se sont emparés du pouvoir. Ils n’ont pas été choisis par le peuple, ils n’ont aucune légitimé et n’ont aucun sentiment par rapport aux souffrances de la population. C’est au moment où les Guinéens peinent à manger (la période de soudure) qu’ils augmentent le prix du carburant. Ce n’est pas le bon moment. Le pouvoir va payer le prix de son arrogance parce que les Guinéens ont décidé de se mobiliser pour dire non ».

Yacine Diallo

Crise politique : L’opposition reprend la rue dès jeudi

Ce vendredi 13 juillet, l’opposition respire-lacrymogène s’est réuni en urgence au QG de l’UFDG. Comme toujours. Ils ont évalué l’application du désaccord du 12 octobre 2016, comme avait promis le Prési Alpha Grimpeur. Un seul point satisfait. Le vote à l’assemblée la semaine dernière de la loi sur la CENI. L’opposition avait donné une semaine au goubernement pour régler l’affaire. L’ultimatum n’a rien donné. Il n’a pas bougé d’un iota. Alors c’est la fin de la trêve. A la fin de la réunion, La Petite Cellule Dalein Diallo a annoncé la reprise des manifestations pacifiques dès le jeudi 19 juillet. Cette marche partira de la Tannerie à l’esplanade du stade du 28 septembre via Kénien et Bellevue. Juste deux jours après la marche projetée par les Farces sociales de Guinée.

Depuis la rencontre entre La Petite Cellule et le Prési Alpha Grimpeur, l’opposition respire-lacrymogène estime que le désaccord du 12 octobre. L’opposition continue de réclamer les ‘’vrais résultats’’ des élections communales. Alors que le contentieux perdure, le ministre de l’Administration menace d’installer les élus. L’opposition promet de s’y opposer. Si la loi sur la CENI a été votée par l’Assemblée, l’audite et l’assainissement du fichier électoral se fait attendre. La mise en place d’une assistance financière pour dédommager les victimes de pillages et ceux qui ont perdu des proches ? rien. « Il n’y a pas eu de progrès », dit La Petite Cellule. Pendant ce temps, « on continue de faire l’objet de harcèlement judiciaire : Ibrahima Sory Camara, nos militants de Kalinko, de Linsan etc… sont toujours en prison ». Cette frustration accumulée précipite l’opposition dans la rue. Elle commence son speech jeudi, si d’ici là, rien n’est fait, conclut le chef de pile de l’opposition.

Hausse du prix du carburant: Cauris Kondiano désapprouve

S'abonner à ce flux RSS

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Décembre 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31