Installation des conseils quartier et de district : « Une opération de com » selon Jacques Gbonimy

Installation des conseils quartier et de district : « Une opération de com » selon Jacques Gbonimy

Deux ans et demi après les sélections locales du 4 février 2018, Alpha Grimpeur réveille l’épineuse question de l’installation des chefs de quartier et de district. Le chef de l’Etat a pris un décret pour pousser Bouréma Condé, sinistre de l’Administration du Trottoir et de la Décentralisation, de ‘’prendre toutes les dispositions’’ pour rendre effective la mise en place des conseils de quartier et de district. Sauf qu’au-delà du fait qu’Alpha Grimpeur ait déjà obtenu sa nouvelle Constitution et ses députés, il a laissé s’écouler plus de deux années de leur mandature. Deux années pendant lesquelles les partis de l’opposition, l’UFDG principalement, ont fait des pieds et des mains pour obtenir leur installation, Alpha et le RPG n’ont pas voulu. Ce soudain réveil du Grimpeur suscite des questions chez les politicards du bled. Certains opposants émettent des doutes sur la sincérité de l’acte. C’est le cas de Jacques Gbonimy, prési du parti UPG : « La question qu’on se pose aujourd’hui, c’est celle de savoir pourquoi après deux ans, le Président de la république revient demander à ce qu’on mette en place ces conseils. Pour moi, c’est une opération de com. Je ne pense pas que ce soit pour résoudre les problèmes essentiels que la Guinée traverse actuellement. Il faut relever la contradiction, comment peut-on parler de l’article 100 du Code électoral alors que ce même Code pourrait être prochainement modifié ? On ne peut pas être en train de réviser le Code électoral et vouloir appliquer le même Code. C’est une simple opération de charme qui ne va pas aboutir parce que la possibilité de le faire était là, mais la mouvance elle-même a saboté ».   

L’UFDG avait porté l’affaire devant la Cour suprême, il avait obtenu gain de cause. La Cour avait ordonné l’installation des conseils de quartier et de district. En vain.
Pour se débarrasser de la patate chaude, feu Saliflou-flou Kébé avait juré que les résul-tard des communales étaient perdus. « Avec les résultats sortis des urnes, nous avions tous les procès-verbaux de tous les quartiers et district dans nos archives. Mais le problème n’est pas là. Mon inquiétude est que pendant qu’on est en train de penser à des échéances plus importantes, pourquoi on soulève cette question ? Est-ce pour distraire ou pour résoudre le vieux problème ? » ajoute Jacques Gbonimy. Il faut signaler cependant, qu’Alpha Grimpeur n’a pas fait mention de l’installation des conseils régionaux.

Yacine Diallo

Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Août 2020 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31