Oussou Fof sur la modification de la Constitution : « Les gens du RPG ne parlent pas de troisième mandat »

Alors que les velléités de la modification de la Constitution ne font désormais l’ombre d’aucun doute, les discours deviennent de plus en plus acerbes chez les opposants à cette aventure risquée. A l’assemblée générale de l’UFDG ce 13 avril, cette question a focalisé les attentions. La Petite Cellule Dalein loin de Cona-cris, Oussou Fof a vidé son sac sur les promoteurs du troisième mandat. Il accuse notamment les anciens dignitaires du PUP d’être les porte-flambeau du projet : « Vous avez vu ce qui s’est passé à Coyah, à Dubréka, à Tanènè et ce qui va certainement se passer à Boffa demain. Les Guinéens ne veulent pas d’un troisième mandat. Alpha a passé 40 ans de sa vie à lutter avec des militants engagés du RPG. Il a été adversaire du PUP, aujourd’hui il est avec 80 % des anciens ministres du PUP. Les gens du RPG ne parlent pas de 3e mandat, ils ne veulent pas d’un 3e mandat. Ceux qui parlent, ce sont les anciens qui ont trahi Lansana Conté, ils se sont retrouvés avec Alpha Condé pour une question de postes de responsabilité ». Le vice-prési de l’UFDG met en garde le prési Alpha Grimpeur contre toute forme d’intimidation ou de violences : « Dans un pays normal, une nouvelle Constitution c’est quand il y a un coup d’Etat. Alpha a prêté serment sur cette Constitution deux fois. À quelques mois de la fin de son mandat, il se lève pour dire qu’elle n’est pas bonne. Au Burkina Faso, à 11h, Blaise était président, à 13 h, il était dans le coffre d’un véhicule pour quitter le pays. Les gens ne savent pas c’est quoi le peuple. Personne ne peut arrêter ce peuple. Nous ne voulons pas d’un 3e mandat, nous allons manifester et personne ne peut nous intimider ».

Depuis début avril, le Moutard des NFD sillonne coin et coin dans la préfecture de Pita. Objectif, mobiliser autour des ‘’idéaux’’ du chef de l’Etat. Un tournoi de reconnaissance se joue actuellement dans les différentes sous-préfectures. Le ministre de la jeunesse, soupçonné par lUFDG de battre campagne pour la modification de la Constitution profite de l’occasion pour assener des coups à son allié. Le principal parti de lopposition perçoit cette tournée comme une provocation : « Comment quelqu’un qui réfléchit peut aller remercier Alpha Condé à Pita ? Tout simplement parce que les maisons de Kaporo-rails ont été cassées, 103 jeunes de Ratoma ont assassinés par balles. C’est de la provocation. Mais c’est une façon de bouffer les milliards qui ont été engagés. Il n’y avait pas des gens de Pita là-bas. Ce sont des policiers, des gendarmes et des fonctionnaires qui sont allés se promener. Ce qui est triste, ce qu’à Kaporo-rails, sur 10 maisons cassées il y a au moins 7 qui appartiennent aux ressortissants de Pita. Et des gens de Maci vont à Pita pour remercier Alpha Condé. Dans une semaine nous allons répondre. Nous allons démontrer qui est qui, qui a fait quoi et qui est fort à Pita ».

Yacine Diallo    

Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Mai 2019 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31