Mairie de Ratoma : « Nous aurions souhaité ne pas attendre tout ce temps » martèle Taran Diallo après son installation

Deux mois après son élection à la tête de la mairie de Ratoma, Souleymane Taran a enfin pris fonction ce vendredi 22 février. L’ancien prési de la délégation spéciale rongeait son frein depuis le 15 décembre. Conseillers et militants de l’UFDG avaient commencé à inquiéter de voir leur commune dans les mains d’un cadre (en bois) du mystère de l’Administration du trottoir, alors que l’exécutif communal est mis en place depuis des semaines. Finalement sur instruction de Bouréma Condé, le gouvernorat de la ville de Cona-cris a procédé à l’installation de Taran et de son équipe ce vendredi : « Par ma voix, monsieur le gouverneur de la ville de Conakry, président du conseil de ville vous rassure de sa disponibilité à jouer le rôle qui lui est dévolu et répondra constamment à vos sollicitations » déclare le prési de séance, Siba Zogatomou, conseillé juridique du gouv de la ville de Cona-cris.

Dès l’entame de son laïus, Souleymane Taran Diallo n’a pas manqué de fustiger ce retard : « Depuis l’élection le 4 février 2018, il y a quand même de l’eau qui a coulé sous les ponts. Et depuis notre élection il y a deux mois pratiquement, nous aurions souhaité ne pas attendre tout ce temps. De toute façon nous sommes aujourd’hui installés. Nous remercions le gouverneur, qui, je le sais s’est mis de notre côté pour débloquer certaines choses ».  

Le nouveau maire qui veut faire de sa commune une vitrine tend la main aux conseillers des autres partis politiques : « Je tiens à préciser ici, à la commune de Ratoma, il n'y aura pas de partis politiques. Je vous promets que nous allons travailler tous ensemble. Nous avons tendu les mains aux autres avant aujourd’hui. Nous avons rendu visite à certains, appelé d’autres qui n’étaient pas du même parti que nous pour leur exprimer notre volonté de travailler avec eux. Je suis convaincu que si nous ne nous mettons pas ensemble, nous ne réussirons pas. Un seul parti ne peut rien faire, donc mettons-nous ensemble, conjuguons les efforts, critiquons nous franchement quand ça ne va pas pour que la commune de Ratoma soit une vitrine ».

La remise des clés, du cachet de la mairie et des clés du véhicule de fonction entre la secrétaire générale de la commune et le nouveau maire ont mis fin à la cérémonie. Il faut cependant signaler qu’aucun bilan de la gestion de la délégation spéciale n’a été fait.

Yacine Diallo

Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Juillet 2020 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31