Renouvellement de la CENILE : Du nouveau avec de l’ancien

Dans un décret rendu public hier jeudi 10 janvier, le prési Alpha Grimpeur a annoncé la mise en place d’une partie de la nouvelle CENILE, le machin de l’organisation des sélections dans le bled. Sept commissaires issus de la mouvance pestilentielle : Bakary Mansaré, Ousmane King Bangoura, Aly Bocar Samoura, Séraphine Kondiano, Sory Sidibé, Boubacar Biro Barry (UPR), Daouda David Camara (NGR). Deux de la société civile : Me Salif Kébé et Kabinet Cissé. Et Djenabou Touré, la représentante du mystère de l’Administration du trottoir et de la décentralisation.
Une nouvelle CENILE pas si nouvelle que ça. Alpha Grimpeur et la mouvance ont pris le soin de ressusciter  plusieurs figures des anciennes équipes. Les cinq du RPG arc-en-ciel y ont tous ou presque séjourné à un moment ou à un autre : Bakary Mansaré, Ousmane King Bangoura, Aly Bocar Samoura, Séraphine Kondiano, Sory Sidibé. L’ancienne chargée des opérations, Djenabou Touré s’est elle aussi maintenue, en tant que représentante de l’Administration. Saliflou-flou, le dirlo de l’organe sortant peut également caresser le rêve de garder son trône, en étant un des représentants de la société civile.

Ces dix commissaires entreront dans les prochains jours en fonction, en attendant la désignation de ceux de l’opposition. Cette dernière n’arrive pas à se tirer des querelles d’égo, particulièrement entre les deux principaux partis politiques de l’opposition, l’UFDG et l’UFR. Ils ne parviennent toujours pas à trouver un terrain d’entente pour désigner leurs représentants. Le parti de Sidya Touré tient mordicus à obtenir deux places et a soufflé directement deux noms au mystère de l’Administration, tandis que l’UFDG réclame cinq représentants et a également envoyé sa liste, avec le représentant du PEDN. Les positions sont pour le moment loin de se rapprocher. Entre les deux, Bouréma Condé souffle le chaud et le froid, en acceptant les listes des deux partis. Sans trancher, il demande aux opposants de s’entendre.

L’opposition a 45 jours pour désigner une liste commune de ses sept représentants. En attendant, les autres pourraient commencer leur travail. Dans l’intérêt du président Alpha Grimpeur et de sa mouvance ?

Yacine Diallo          

Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Janvier 2019 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31