Mairie de Matoto : Doussou Condé tranche dans le vif !

Le bras de fer RPG-UFDG continue à Matoto! Après la cacophonie qui a entouré l’élection de l’exécutif communal, le 15 décembre dernier, les réactions vont toujours bon train. Et chaque camp ne compte pas bouger d’un iota. L’UFDG tient mordicus à la victoire de son candidat Kalé-modou Yansané et le RPG dit à veut l’entendre que le vote sera repris. Dans la classe politique, les réactions divergent. Invitée de l’émission Œil de Lynx, chez nos confrères de Lynx fm, Doussou Condé, ancienne militante du parti au pouvoir aujourd’hui en disgrâce, a clairement pris position pour le candidat du principal parti de l’opposition : « La Côte d’Ivoire a organisé ces élections en 48 heures. Nous, à cause de la médiocrité du système, nous n’arrivons pas à franchir cette étape. Il fallait concocter d’autres magouilles qu’on appelle accords, mais le RPG a toujours été tabassé partout notamment par les candidats indépendants. Kalémodou a gagné, qu’on nous foute la paix et qu’on l’installe dans ses fonctions. Soyons sérieux, Alpha a perdu ces élections, les Bouréma Condé et Damaro qui s’agitent aujourd’hui exécutent la décision d’Alpha ».

Juste après la pagaille dans la commune de Matoto, le ministre de l’Administration du trottoir a invalidé le vote et annoncé une nouvelle élection dans les prochains jours. Pour Doussou Condé, la place de Bouréma Condé n’est pas au RPG : « Les Bouréma Condé qui parlent aujourd’hui ont chicoté les militants du RPG. Ils nous malmenaient et nous tiraient dessus, c’était nos ennemis. Ils n’ont jamais aimé Alpha, ils ne sont pas du RPG. Si je savais que c’est les Kiridi Bangoura, les Bouréma Condé qui allaient gérer ce pays avec Alpha, je n’aurai jamais perdu mon temps dans ce RPG ».  

A la veille des sélections locales, faute de pouvoir trancher entre ses candidats, le RPG arc-en-ciel, s’est abstenu de tout choix de tête de liste dans les différentes circonscriptions. Doussou estime que cette stratégie est à la base des difficultés actuelles du parti présidentiel : « Rappelez-vous qu’à la place des militants, on a mis des coqs en compétition avec l’UFDG et les autres partis politiques. C’est le seul parti qui n’avait pas de têtes de listes. Alpha Condé qui bâillonne les vrais militants du parti n’a pas rencontré les membres du bureau politique national depuis plus de 8 mois. Ce résultat démontre la cacophonie au sein du RPG. Alpha a détruit le RPG, c’est lui qui décide de tout et personne ne dit mot. Le RPG se porte mal et il ne peut plus remporter une élection tant quAlpha est président de ce parti ».

Yacine Diallo

Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Mars 2019 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31