Plainte contre Dr Ousmane Kaba : Le Balai Citoyen persiste et signe Spécial

Plainte contre Dr Ousmane Kaba : Le Balai Citoyen persiste et signe

A son siège à Coléah, le 23 août, la cellule Balai Citoyen, a animé un point de presse pour apporter des précisions sur la plainte contre le président du PADES et député Dr Ousmane Kaba. D’entrée de jeu, Sékou Koundouno, le boss du Balai Citoyen, a rappelé aux hommes de médias, l’impérieuse nécessité de savoir qu’il agit au nom d’une personne morale qui est la cellule Balai citoyen dûment agréé. Concernant la sortie des avocats du parti, la semaine dernière, Sékou Koundouno se frotte les mains. « Nous nous réjouissons et félicitons cette démarche qui permettra une fois de dire le droit dans ce pays. Ensuite de rendre plus facile la levée de l’immunité parlementaire de Dr Ousmane Kaba, Nous leur promettons chaleur et fraicheur dans ce dossier » explique-t-il avec un ton ferme.

Pour le coordinateur du Balai Citoyen, Dr Kaba et son groupe peuvent parler de diffusion de fausses informations, diffamation, falsification, intox, informations tronquées, dénonciation calomnieuse. Pour eux, les faits parlent d’eux-mêmes. « Nous avons l’élément qui a été publié sur le site du PADES, pour le site Libreopinion.com. Nous avons aussi l’élément du Balai Citoyen. Sur la base de ces trois éléments, le soin a été pris de prendre un expert indépendant pour nous identifier où se trouve les couacs. Notre démarche républicaine, ne souffre d’aucune manipulation et ne pourrait être un règlement de comptes contre un citoyen dans ce pays. Notre seul souci est de maintenir la quiétude en jouant exclusivement notre rôle de veille d’alerte, d’interpellation, et d’alternative de propositions citoyennes », rappelle-t-il.

Les propos ethnocentristes de l’imam de Kindia

Pour ce qui est des propos ethnocentristes tenus par El hadj Mamoudou Camara, imam de Kindia, Sékou Koundouno se dit déçu tout en précisant qu’il va répondre de ces propos.

« Nous suivons ce dossier de près. Les religieux, les hommes politiques, les citoyens, les communicants, personne ne sera épargné, tant que Balai Citoyen va exister sur le territoire guinéen; la paix et la quiétude n’ont pas de prix. La Guinée est une nation. Nous avons fait des comparaisons, tous les audio sont authentiques. Les propos se sont avérés ethnocentristes. En toute honnêteté, quand quelqu’un dit que les uns sont plus dignes que les autres en Guinée, même s’il est le grand imam de la mosquée de Djeddah, il doit en payer les frais » promet-t-il. Sékou Koundouno a tout de même affirmé que « ce même imam a fait des excuses indirectement ». Selon lui, il a fait le plus beau sermon de la fête (de tabaski), en appelant les ethnies à se donner la main. « Donc, il a compris que les propos qu’il a tenus sont dangereux ».

Kadiatou Diallo

Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Septembre 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30