Contrôle des exécutifs communaux : L'UFR s'allie au RPG

A force de...crier sur tous les toits et de dénoncer l'accord politique obtenu au forceps entre la mouvance pestilentielle et l'opposition respire-lacrymogène la semaine dernière, l'UFR a fini par obtenir son propre accord. La troisième "farce" politique du pays a signé avec le RPG arc-en-fiel, ce lundi, 13 août, un porototo-cole d'accord pour trôner ensemble sur plusieurs communes rurales et urbaines du bled. Cet accord prévoit des "désistements mutuels" entre les deux formations politiques partout où il y a nécessité de faire des alliances : « Il a été décidé que par voie de négociations on peut régler beaucoup de choses. Concernant l'UFR qui dans beaucoup de communes de la Basse-Guinée a une avance et dans d'autres, elle a besoin d'aide, et c'est aussi comme ça pour le RPG, ces résultats ont montré que la Guinée est une propriété commune. C'est dans cet esprit que les deux partis se sont rapprochés pour collaborer dans la mise en place des exécutifs communaux…Et dans toutes les communes où nous allons collaborer, quand un parti est maire, l'autre prend directement le poste du 1er maire adjoint. Il en est de même pour le haut conseil des collectivités, les conseils régionaux, mais aussi la désignation des présidents des conseils des quartiers, l'UFR et le RPG le feront par consensus » martèle Ibrahim Deen Touré, prési du groupe parle-menteur l'Alliance des républicains.
Cet accord porte notamment sur des communes litigieuses de Matam et de Matoto, mais également d'autres communes, notamment en Basse-Guinée. Dama-ronron Camara, patron de la majorité pestilentielle se frotte les mains : « La nature des élections communales est la proportionnelle. Nous avons recensé avec l'UFR toutes les communes rurales dans lesquelles nous sommes présents et si on se met ensemble on a des chances de gérer les mairies. Nous sommes convenus qu'un certain nombre de communes rurales où le RPG va soutenir les candidats de l'UFR et dans d'autres communes les conseillers de l'UFR vont soutenir le RPG. A Matam, à Boké, à Kolaboui…nous allons soutenir l'UFR, à Matoto, à Kamsar…ils vont soutenir nos candidatures. Les communes sont très nombreuses, en politique c'est le rapport de force nous allons pouvoir rafler beaucoup de communes ».

Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Septembre 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30