Faible représentativité des nounous dans le goubernement : Le grimpeur demande pardon

Le samedi 2 juin, au siège du RPG Arc-en-ciel à Gbessia, le Grimpeur accompagné de son nouveau premier ministre Don Kass, à présider l’Assemblée Générale du parti. Profitant de cette occasion, le grimpeur à de suite présenter ses excuses aux nounous parce qu’elles ont dénoncé leur faible représentativité dans le nouveau goubernement.

« Les femmes ne sont pas contentes parce qu’elles ne sont pas suffisamment représentées dans le gouvernement. J’ai tout de même confiance en elles parce qu’elles gardent mieux l’argent. Donc j’ai dit au premier ministre, dans les prochaines nominations de privilégier les femmes dans les postes de responsabilité. Comme ça les femmes ont pour l’œil de surveiller les ministres afin qu’aucun ne puisse faire de détournement. Moi-même je vais veiller pour que cela soit respecté. Donc, je demande aux femmes de nous excuser mais nous réservons pour elles beaucoup de surprises. Vous allez voir que les femmes auront des moyens pour contrôler les ministres » promet-il.

Il n’a pas manqué ensuite d’accuser l’opposition respire-lacrymogène comme étant la principale cause du retard de notre bled : « tout le monde sait qu’en 2011 et en 2012, l’opposition a mis les enfants dans les rues pour que la Guinée n’avance pas parce que l’argent n’aime pas le bruit. Mais cela ne nous a pas empêché de travailler et d’avoir le résultat que tout le monde connaît c’est-à-dire ‘’le pays pauvre très endetté PPTE’’. Ensuite Ebola est venu pour mettre notre économie à terre pendant 2 ans. Donc dans 4 ans, de problèmes politiques et sanitaires ont fait reculer notre pays en 50 ans ».

Poursuivant, le grimpeur a confié qu’on ne peut pas mettre en place un gouvernement de deux cent membres, ce qui sous-entend que tout le monde ne peut pas être ministre en même temps. Il a mis en garde tout cadre qui ne jouera pas son rôle « il y’a des cadres qui s’agitent mais j’ai prévenu tout le monde qu’on n’acceptera plus la pagaille en Guinée. Que ça soit de l’opposition ou de la mouvance. Il n’y a pas de l’opposition ni de mouvance, le respect de la loi va s’appliquer à tout le monde. Celui qui va manipuler, ce n’est pas les gens manipulés qu’on va frapper mais le manipulateur. Je préviens tout le monde ». Wait and see. 

Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Septembre 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30