Ibou Keira au mystère de (l'in)sécurité : « J'assumerai ma mission avec zèle...»

C'est la semaine des passations de sevice dans les différents départements ministériels. Quelques jours seulement après la mise en place du goubernement du Cas-sorry, les nouveaux venants ont commencé à prendre ponction. Ce mercredi 30 mai, c'était le tour du controversé et ancien dignitaire du PUP d'être installé à la tête du mystère de (l'in)sécurité, à la place de maitre Kabélé-bélé Camara. La cérémonie s'est déroulée dans les locaux du département à Coléyah. Devant une centaine de flics venus des différentes CMIS de Cona-cris, Sékou Kissing Cas-marrant, secrétaire gênant du goubernement a indiqué au nouveau ministre qu'il est soumit à une obligation de résul...tares. Et que des actions fortes venant de son département sont attendues dans un bref délai.
Dans son discours, le ministre sortant Abdoul Kabélé-bélé Camara n'a pas voulu dresser son bilan à la tête de ce mystère. Il dit vouloir laisser le soin à ses collaborateurs : « Je ne suis pas là pour faire le bilan. Le bilan est dans vos cœurs, dans vos esprits. Si j'ai bien fait, vous êtes les seuls à le témoigner. Tout ce je peux dire ce qu'aucun homme n'est parfait. Il est arrivé des moments où j'ai peut-être failli vis-à-vis des uns et des autres ». L'ancien ministre délégué à la défense se dit heureux de " sortir du goubernement " : « Je remercie le Pr Alpha Condé de m'avoir libérer de mes charges gouvernementales. Il m'a invité à explorer d'autres voies, d'autres chemins à l'issue desquelles j'espère dire un jour mon pays, ma fierté ».
Alpha Ibou Keïra, le nouveau patron du département de (l'in)sécurité qui a commencé à sortir les muscles dès le lendemain de sa nomination contre tout éventuel fauteur de troubles, a réitéré devant les flics sa détermination à vaincre les troubles à l'ordre public et tout et tout...Que l'Axe Bambéto-Cosa se tienne prêt : « J'assumerai avec zèle, compétence, dévouement, honneur et dignité la mission qui est désormais la mienne dans cette secteur hautement stratégique. Je m'engage devant vous à redorer le blason des forces de sécurité et de la protection civile dans le changement de comportement, de l'amélioration des conditions de travail, pour une plus grande efficacité de nos actions contre les troubles à l'ordre public, la délinquance, la criminalité, le grand banditisme et l'anarchie dans la circulation. J'espère que la récréation prendra fin à partir de maintenant ».
Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Septembre 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30