Filtrer les éléments par date : vendredi, 24 août 2018

Bomboli : Deux adolescents renversés par un pick-up de la CMIS

L’indiscipline et la mauvaise conduite ne cessent d’endeuiller des familles à Cona-cris. Kadiatou âgée de treize ans et El hadj Oury Bah âgé d’environ 6 ans ont été renversés le mercredi 22 août 2018 au quartier Bomboli, commune de Ratoma. Un pick-up de la compagnie mobile d’intervention et de sécurité (CMIS) numéro 4 serait l’auteur selon la famille des victimes. Les agents ne se sont pas arrêtés après avoir écrasé les deux gosses alors qu’ils roulaient en sens interdit. « C’est aux environs de 18 heures que les deux enfants ont quitté Cosa. Ils sont passés par Bomboly pour retrouver leur grande sœur. Cette dernière les aidait à trouver un taxi moto pour qu’ils puissent rentrer en famille à Dar- es Salam. Soudainement, est apparu un pick-up de la CMIS roulant à tombeau ouvert dans le sens contraire. Il les a reversés, sur place ils sont décédés » a expliqué dame Aïssatou, la grand-mère du petit en sanglotant. Ne sachant pas à quel saint se vouer, les parents des victimes s’en remettent à la volonté Divine. Pour le moment aucune plainte n’est en vue.

Ansoumane Baffoé nie les faits

Constaté par le site Africaguinée.com, le contrôleur général des unités d’intervention de la police, a démenti l’information. Selon Ansoumane Camara Baffoé, aucun pick-up de la compagnie mobile d’intervention et de sécurité numéro 4 n’a quitté sa base ce jour. « Nous avons appris cette nouvelle dans les médias ce matin. Ainsi, mes services se sont rapprochés du Commandant du service mis en cause CMIS 4, et ils m’ont confirmé qu’aucun de leurs pick-up n’a bougé ce jour. Je voudrais quand même apporter une précision, si quelqu’un voit mal les écritures comme CC 4 (Commissariat Central) ou CMIS 4, (Compagnie mobile d’intervention et de sécurité,) il peut confondre les services et en tirer une conclusion hâtive. Pour le moment, honnêtement, je ne peux pas vous en dire plus », a expliqué le contrôleur général des Unités d’Intervention de la Police à un reporter du site.

Pourtant, plusieurs témoins de la scène soutiennent que l’accident qui a coûté la vie à ces mineurs a été causé par un pick-up de la police. Kadiatou Bah qui était à Cona-Cris pour des vacances et El hadj Oury Bah ont été inhumés le jeudi 24 août, après la prière de 14 heures au cimetière de Dar-es-Salam.

En savoir plus...
S'abonner à ce flux RSS

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Août 2018 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31