La Petite Cellule Dalein prévient : «2019 et 2020 ne seront pas du tout des années de repos »

La Petite Cellule Dalein prévient : «2019 et 2020 ne seront pas du tout des années de repos »

L'UFDG, union des forces démocratiques de Guinée a tenu son assemblée générale hebdomadaire ce samedi, 12 janvier à son siège à Commandanyah. Absent la semaine dernière, la Petite Cellule Dalein Diallo a retrouvé sa place au présidium. Le prési de l'UFDG a dénoncé un non respect de la loi et la volonté du Grimpeur de s'octroyer un troisième mandat ou à défaut de prolonger son second et dernier à la tête du bled. Pour faire face à toutes ces velléités, il a annoncé la reprise des manifestations : « C'est un défi pour le peuple de Guinée, pour l'UFDG et l'opposition républicaine. Nous devons nous mobiliser pour reprendre les manifestations. On ne peut pas accepter que cette partie importante de notre Constitution soit suspendue. Nous ne pouvons plus tolérer ça, il faut qu'on se mobilise avec une nouvelle stratégie pour exercer notre droit. C'est vrai qu'ils ont militarisé, importé des équipements, du gaz toxique, mais le combat que nous menons est si noble qu'on ne peut pas reculer. Votre seul recours c'est la rue ».
Le mandat de nos dépités arrive à échéance ce 13 janvier, mais le presi Alpha est favorable à une prolongation de leur séjour dans l'hémicycle rectangulaire pour quelques mois voire quelques années. Et la Cour constitutionnelle ne s'y opposerait pas.
Le chef de pile de l'opposition lui voit une manœuvre pour un glissement électoral : « 2019 et 2020 ne seront pas du tout des années de repos. Il faut que nous soyons prêts à affronter Alpha. Par tous les moyens légaux, mais la victoire sera de notre côté. Actuellement il se permet tout, il commence les glissements, à commencer par prolonger le mandat des députés. Vous devez refusez l'enterrement de notre démocratie. A partir de maintenant considérez que la trêve est terminée. Nous devons entreprendre le combat quel que soit le prix ». Il n'a cependant pas précisé si le groupe parle-menteur Libéral-démocrate se retirera du parlement ou non après le 13 janvier.
Il a également été question de la cacophonie autour de l'installation de l'exécutif communal de Matoto. La Petite Cellule Dalein tire à boulets rouges sur Bouréma Condé de l'Administration du trottoir qui préparait une nouvelle élection. Pour lui, le ministre n'a plus aucune crédibilité aux yeux des militants de l'opposition : « L'élection de Kalémodou c'est devant tout le monde, devant la presse qui a fait un compte rendu fidèle. Vous écoutez des ministres, c'est honteux pour la république. Les gens sont incapables de reconnaitre qu'ils ont signé un accord. Comment voulez-vous travailler avec des gens comme eux ? Ils n'ont pas honte de la presse et du peuple de Guinée. Ils cherchent des justifications pour s'emparer de la mairie, nous n'accepterons pas ».

Dernière modification ledimanche, 13 janvier 2019 12:22
Retour en haut

A propos

Le Lynx est un journal hebdomadaire satirique guinéen inspiré par le Canard enchaîné français. L'une de ses marques de fabrique est l'attribution de sobriquets à tous les acteurs politiques guinéens (« Fory Coco » pour Lansana Conté, par exemple, ou « Alpha Grimpeur » pour Alpha Condé). Fondé en 1992 par Souleymane Diallo, il a résisté aux censures, pressions et arrestations, arborant à son fronton deux citations : l'une de Lansana Conté : « Je n'ai pas peur des critiques», l'autre d'Arthur Koestler : « L'histoire se fiche pas mal que vous vous rongiez les ongles ». Le lynx est aujourd’hui la référence numéro 1 en Guinée dans la presse écrite.

Sections

Archives

« Mars 2019 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31